Fatigue nerveuse femme
Bien-Être

Reconnaître et se libérer de la fatigue nerveuse

Un jour, tu te dis que tu en as plein le dos. En réalité, tu n’as pas vraiment mal au dos. Mais c’est peut-être un des premiers signes d’une fatigue nerveuse.

Comment reconnaître une fatigue nerveuse d’une fatigue physique ou même d’une fatigue mentale ? Et surtout, comment gérer cette fatigue pour retrouver du tonus ? Parce que les médicaments apportent une solution, mais ne traitent pas la cause.

Je te propose ici de découvrir ce qu’est la fatigue nerveuse, d’où elle vient pour mieux la comprendre et les solutions naturelles pour t’en libérer.

Temps de lecture estimé: 5 minutes

Fatigue nerveuse – Définition

femme fatiguée

Tu te sens peut-être fatiguée en ce moment. Mais sais-tu de quelle fatigue tu souffres ? Fatigue physique ou psychique ?

La fatigue physique qui survient après l’effort et est assez simple à déceler. Une fatigue psychique est plus difficile à diagnostiquer, d’autant plus que l’évaluation de son intensité est subjective. La fatigue peut aussi être le symptôme ou la conséquence d’une maladie plus grave.

Je pense qu’il est donc important de savoir de quel type est ta fatigue pour agir en conséquence et sans ajouter du stress.

La fatigue nerveuse – Les symptômes

Les symptômes de la fatigue nerveuse se présentent sous la forme d’une grosse fatigue physique qui affecte plus particulièrement les facultés intellectuelles.

Les troubles du sommeil et de la concentration, accompagnés d’une hyperémotivité sont les symptômes les plus courants de la fatigue nerveuse.

Elle est souvent liée au surmenage professionnel (surcharge de travail, journées à rallonge, mauvaise ambiance au bureau…), mais aussi personnel (problème de couple, d’enfants, santé,…). Et elle se manifeste dans un premier temps plutôt le soir.

Bien souvent, tu as l’impression que ton cerveau fonctionne au ralenti et avec une sensation d’être dans un état de somnolence inhabituel.

La différence entre fatigue physique, mentale et nerveuse

Il peut être très difficile de distinguer la fatigue nerveuse de la fatigue physique ou mentale.

En effet, ces trois types de fatigue sont plus ou moins liés, alors comment faire la différence ?

Tout d’abord, la fatigue physique est normale après un effort physique intense ou même après un gros stress. En général, tout revient normal assez vite après une bonne nuit de sommeil ou du repos.

La fatigue mentale est cette fameuse fatigue issue de la charge mentale qui amène à un épuisement généralisé. Elle peut survenir à tout moment de la journée et perdurer dans le temps sans qu’il y ait eu d’effort physique ou de travail intellectuel intense.

La fatigue nerveuse est ainsi, selon moi, un mélange des deux premières fatigues, puisqu’elle est issue d’un surmenage, mais aussi d’une charge mentale due aux problèmes rencontrés. Comme la fatigue mentale, elle s’installe dans le temps et perturbe toutes les sphères de ta vie (travail, famille, couple).

D’où vient la fatigue nerveuse ?

fatigue nerveuse - charge mentale

Nous l’avons vu au chapitre précédent, cette fatigue nerveuse provient d’un surmenage physique et psychique. Mais j’ai voulu aller creuser plus loin. Nous pouvons avoir de grosses journées et des problèmes à gérer sans pour autant souffrir de fatigue nerveuse.

Les angoisses

Le premier point, ce sont les angoisses. J’ai lu dans un magazine le cas d’une médecin urgentiste. Elle avait l’habitude de ne pas dormir suffisamment, de faire de grosses journées (ou nuits) de travail sans pour autant être fatiguée.

Le jour où elle a eu un enfant, tout a basculé pour elle. Parce qu’elle n’arrivait plus à bien dormir. Pas parce que le bébé ne faisait pas ses nuits, non. Parce que même si bébé dormait bien, cette maman n’arrivait plus à dormir le peu qu’elle pouvait. Pourquoi ?

Parce qu’elle était angoissée. Elle se levait plusieurs fois la nuit pour vérifier que le bébé dormait bien, respirait bien, etc.

Donc, ces angoisses cumulées à la surcharge de travail l’ont amenée à une fatigue nerveuse qui s’est installée. Ce qui a eu des conséquences non seulement à son travail, mais aussi dans son couple.

La peur

Pour ma part, c’est ma peur de changer de vie pro qui m’a amenée à une fatigue nerveuse.

J’étais surchargée mentalement en pensant au boulot, à la maison, les enfants et le blog dont je m’occupais en parallèle. J’en faisais beaucoup beaucoup trop, mais je me mettais moi-même la pression de toujours en faire plus.

Je voulais tellement trouver le bon moment pour quitter mon travail, par peur de tout perdre, que c’est bien moi qui me suis perdu.

D’autant plus que je ne trouvais plus de satisfaction dans mon travail d’ingénieur. Je n’avais plus de motivation, je fonctionnais en pilote automatique et je ruminais énormément.

J’étais sans cesse épuisée, même dans la journée.

J’aime beaucoup cette phrase de Boris Amiot dans Passeport Santé:

Elle survient quand nous n’avons pas écouté et nourri nos propres besoins sur le long terme. La fatigue nerveuse finit par arriver quand on suit un environnement qui ne nous convient plus.

Boris Amiot dans Passeport Santé

Cela résume parfaitement la fatigue nerveuse, je trouve. Et si tu ne dis pas stop dès que possible, c’est le burn-out qui te guette.

Fatigue nerveuse – Les solutions

solutions naturelles contre la fatigue nerveuse

Heureusement, il existe des solutions naturelles contre la fatigue nerveuse. Déjà, t’en rendre compte avant qu’il ne soit trop tard est une très bonne chose. Ensuite, tu peux explorer ces propositions…

La sophrologie

La sophrologie a tout bon, car elle agit à la fois sur le corps et l’esprit.

En plus d’agir sur le stress, elle agit aussi sur le physique et permet de récupérer plus vite en éliminant les tensions physiques.

En effet, j’en parlais dans cet article sur le stress et l’anxiété, s’en débarrasser grâce à la sophrologie.

Selon Mélanie Castro, en quelques séances, nous pouvons constater :

  • un meilleur endormissement et une diminution des insomnies,
  • une disparition des douleurs et des tensions liées au stress,
  • un regain d’énergie,
  • la diminution du stress et de l’anxiété,
  • une meilleure prise de recul et estime de soi.

As-tu déjà essayé la sophrologie ? Pour ma part, j’ai fait les exercices du livre Bye bye stress et anxiété et j’ai ressenti un bien fou immédiatement.

Le yoga

Le yoga demande un travail sur la respiration et sur la concentration durant les différentes postures d’une séance.

Ainsi, la pratique du yoga est capable d’apaiser le mental et de faire baisser la tension artérielle. Ce qui fait baisser le stress.

A plus long terme, le yoga agit également sur le système nerveux qui stimule le nerf vague qui permet d’être plus apaisé.

Une pratique régulière peut apporter:

  • un meilleur sommeil,
  • une plus grande confiance en soi,
  • une meilleure estime de soi.

As-tu déjà essayé une séance de yoga ? Moi oui, et au bout d’une séance d’une heure, j’ai l’impression de planer, tellement je me sens bien. Avec l’impression que les soucis glissent sur moi.

L’activité physique

On ne le dira jamais assez, bouger est la base de tout.

La sécrétion d’endorphines et de dopamine libère du stress, évacue des tensions nerveuses et procure une sensation de bien-être.

Le sport induit également une « bonne » fatigue physique qui va permettre d’améliorer la qualité de ton sommeil.

La seule condition est de te faire plaisir. Inutile de te mettre une pression supplémentaire avec l’obligation de faire du sport. Ce n’est vraiment pas le but.

Par contre, essaye d’être régulière. Cela ne sert à rien de courir un marathon et puis plus rien durant 3 mois.

Aussi, une simple marche à pied, trois fois 30 minutes par semaine peuvent largement suffire.

Cet article touche à sa fin. J’espère que tu as appris des choses sur la fatigue nerveuse. En souffres-tu ? Que vas-tu mettre en place pour t’en libérer ?

N’hésite pas à m’en parler en commentaire et/ou à partager cet article.

Cet article t’a plu ? 📍 Épingle-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard 😉

Source:

Fatigue nerveuse sur Passeport Santé

Mélanie Castro – Sophrologue

Sauf mention contraire sur la photo, celles-ci proviennent du site Pixabay ou Pexels.

Adeline

Salut ! Je suis Adeline. Le site est actuellement en transition vers un blog qui traitera plus spécifiquement de solutions pour se débarrasser enfin de son stress intériorisé. Les choses se mettent en place progressivement. Merci pour ta patience. Tu peux en savoir plus sur moi ici. Si tu as une question ou une remarque sur cet article, n'hésite pas à laisser un commentaire, je serai ravie d'échanger avec toi !

2 Commentaires

  • Au panier de Lina

    Coucou. Merci pour ce bel article très complet. Je ne crois pas être dans une fatigue nerveuse même si depuis ma reprise du travail il y a 1 mois je pleure régulièrement et suis retombée malade d’une maladie chronique qui n’avait pas fait sa réapparition pendant toute la durée de mon congé.
    Mais j’arrive tout de même à dormir. Par contre, je suis plutôt très irritable.
    J’ai hâte d’arriver en vacances. Je te fais de gros bisous Adeline.

  • Adeline

    Hello Lina,
    Je suis très heureuse d’avoir de tes nouvelles aujourd’hui.
    Mais cela me désole que ton retour au boulot ne se passe pas super bien.
    Nous en avons déjà discuté, fais attention aux messages que t’envoie ton corps. Le fait que des maladies reviennent au moment où tu reprends le boulot est quand même un signal.
    Pour ce qui est du sommeil, moi-même à l’époque je continuais de bien dormir. Quelque part je me demande si je ne me réfugiais pas dans le sommeil comme pour échapper à ma vie durant quelques heures.
    Prends soin de toi pendant les vacances et n’hésite pas à me donner des nouvelles 😘

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *