A propos de moi

De salariée et simple blogueuse testeuse à maman entrepreneure ou comment le fil de la vie a fait que je me retrouve aujourd’hui à réaliser mon rêve d’entreprendre.

Adeline, maman entrepreneure. J'étais simple blogueuse et salariée, mais mon rêve était d'entreprendre en devenant maman... sans savoir vraiment quoi faire...

Hello !

Moi, c’est Adeline et j’anime ce blog toute seule depuis 2012.

Il a bien sûr beaucoup évolué depuis 😉

Je suis aussi maman de deux enfants (un garçon de 6 ans et une fille de 9 ans).

Avant d’avoir des enfants…

D’aussi loin que je me souvienne, j’avais toujours eu le sentiment que je travaillerais à la maison quand j’aurais des enfants, que je serais une maman entrepreneure. D’ailleurs, il paraît qu’on dit plutôt entrepreneuse, mais j’ai du mal avec ce mot qui a un peu un double sens. J’ai le même problème avec auteure et autrice. Bref.

En effet, je ne suis pas faite pour être mère au foyer, mais pas non plus pour être salariée.

Ma vie en tant que salariée…

D’ailleurs, j’ai commencé ma carrière en tant qu’ingénieure en électronique. Et déjà, à l’époque, je me sentais beaucoup plus dans mon élément quand j’étais intérimaire. Ca peut paraître bizarre, hein ? Mais j’avais un sentiment de liberté, de ne pas avoir d’attaches durables avec l’entreprise pour laquelle je travaillais.

Et puis, le temps a fait que j’ai pris un premier CDI qui s’est mal terminé. Et je suis repartie en intérim durant 3 ans au total.

Ma dernière entreprise a voulu m’embaucher en CDI… chose que j’ai accepté, car avec mon chéri on voulait déménager dans un appartement plus grand. On pensait aussi fonder une famille… et l’intérim, c’est vrai que ça n’est pas forcément la solution la plus sécuritaire.

Durant cette période, on a donc déménagé une fois, puis acheté un appart, on a eu deux enfants. Et moi, je me morfondais de plus en plus dans mon travail.

J’avais bien conscience d’avoir accès à un salaire qui tombe tous les mois, des congés payés, mais cette sécurité ne me comblait pas.

Je sentais que mon rêve de m’épanouir en travaillant à la maison pour être disponible pour mes enfants était en train de s’échapper.

Mes débuts de blogueuse…

Mais… j’avais ouvert ce blog, une petite graine, et avec ce blog je m’épanouissais de plus en plus. J’aimais ce côté libre et autonome. Je gagnais un peu d’argent avec, mais vraiment très peu. Et d’un autre côté, je ne me voyais pas quoi faire d’autre aussi épanouissant.

En 2019, un « miracle » se produisit. Oui, oui. FEMPO est devenu un partenaire et ça a très bien marché. Tellement bien, que tous mes revenus du blog ont atteint cette année-là les 24k€ brut (en Chiffre d’Affaire). Je touchais du doigt mon rêve de devenir maman entrepreneure !

Par contre, 2019, c’est aussi l’année qui m’a emmenée aux urgences, puis en soins intensifs pour une suspission d’AVC.

Tu peux retrouver mon témoignage sur ma peur du changement de vie professionnelle ici.

Finalement, rien à l’IRM. C’était juste mon corps qui me disait STOP. Mes enfants grandissaient et quand ils auront 18 ans, je serais passée à côté de mon rêve. Et puis, justement, cette année-là je commençais à bien gagner avec le blog.

C’est ainsi que j’ai fait mes adieux au boulot fin 2019.

Ma vie de maman entrepreneure…

Malheureusement pour moi, 2020 n’aura pas été à la hauteur de mes espoirs.

Une migration de site web qui ne s’est pas aussi bien passer que ce que j’aurai voulu, le COVID qui est arrivé avec le confinement (malgré la hausse des ventes en ligne générale, pour moi, ça a été la cata).

J’ai pourtant fait un gros travail sur moi pour relancer mon business. J’avais des projets pleins la tête pour 2021, mais ça n’a pas fonctionné.

Aujourd’hui, je repars de zéro avec de nouvelles idées pour 2022 (pour mon business, le blog ne fait qu’évoluer 🙂).

Si tu veux en savoir en plus sur moi, tu peux aussi retrouver mes témoignages sur d’autres sites que voici:

Si tu as un blog ou un site web, n’hésite pas à me proposer toi-aussi un témoignage ou une interview via le formulaire de contact 😉

Découvre aussi mes autres articles publiés ici ou là :