stress règles
Bien dans mon corps

Comment le stress impacte les règles ? (et comment y remédier)

Un petit coup de stress et hop, les règles se dérèglent !

Tu as déjà connu une situation similaire ?

Genre, tu vas embarquer pour 10h de voiture et voilà que tes règles ont choisi de débarquer, alors qu’elles n’étaient pas attendues avant plusieurs jours.

Ou alors, c’est le contraire qui se produit et tu les attends avec impatience…

Le stress peut retarder les règles de plusieurs jours comme les déclencher bien avant la date plus ou moins prévue.

Mais le stress peut aussi avoir d’autres impacts plus profonds sur tes règles, sur ton cycle menstruel et sur ton corps.

Ton cycle menstruel est-il perturbé par le stress chronique ? Tu as déjà essayé de modifier ton mode de vie sans succès ?

Une solution naturelle et durable fonctionne pour moi et j’en parle dans cet article.

👀⏱️ 6 minutes

Le stress perturbe-t-il ton cycle menstruel ?

Le stress modifie les niveaux hormonaux, qui ont donc un impact sur la régularité du cycle, l’abondance des règles, l’absence de règles ou le retard de règles, des règles douloureuses ou encore la présence d’un syndrome prémenstruel.

Il n’y a qu’à regarder durant la crise sanitaire où l’anxiété était de mise.

Beaucoup de femmes ont vu leurs menstruations perturbées.

Des crises d’angoisse à répétition, un stress chronique vont activer la voie hormonale de l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien 🤯.

Et pour contrôler la réponse au stress dans l’organisme, l’hormone corticolibérine et le cortisol peuvent interrompre la sécrétion d’hormones reproductrices.

D’où un impact direct sur l’ovulation et le cycle entier.

Un cycle menstruel qui n’est pas régulier, qui te fait souffrir, ce n’est pas normal.

Selon Gaëlle Baldassari, fondatrice de Kiffe ton Cycle, c’est que ton corps t’envoie le signal que quelque chose ne va pas.

Donc oui, si tu sens que tu es stressée à cause de:

  • trop de sollicitations à la maison et/ou au travail,
  • un événement traumatisant,
  • un mal-être quotidien,

et que tu observes:

  • un changement dans la régularité de ton cycle,
  • des saignements plus abondants ou quasi inexistants,
  • des douleurs liées au cycle,
  • un syndrome prémenstruel.

Oui, le stress impacte très probablement ton cycle menstruel.

Pour gérer ton stress, tu peux agir sur ton mode de vie.

Changer quelques habitudes peut suffire à réduire les effets du stress sur tes règles.

Tu as déjà essayé (en vain) de modifier ton mode de vie

C’est facile de trouver des conseils pour avoir de meilleures habitudes de vie au quotidien.

Mieux dormir, mieux manger, bouger, méditer… tout ça tu le sais déjà et tu as déjà essayé.

En vain.

La vérité ?

Dormir 8h par nuit, c’est facile à dire, mais avec un enfant en bas âge, un travail, un quotidien à gérer…

Difficile de caser 8h d’affilé dans une journée déjà bien chargée.

Difficile aussi de bien manger avec les tentations au self le midi et pas l’envie de faire de la grande cuisine le soir en rentrant…

De l’activité physique, pas le temps ni la motivation !

Au mieux, tu essayes d’approcher les 10000 pas à la fin de la journée.

Bon OK, c’est plutôt 5000.

Quant à méditer… n’en parlons pas !

Résultat ?

Et bien, tu abandonnes très vite ces habitudes saines.

Mais…

stress règles solution naturelle

Voici la solution qui fonctionne pour moi

Je dois te dire que j’étais exactement comme toi.

Au point que je pensais que toutes ces belles habitudes saines, ça n’était pas pour moi.

Je faisais donc avec ce syndrome prémenstruel qui me gâchait la vie.

De plus en plus.

Jusqu’à être pliée en deux la moitié du mois par des crampes, être tellement ballonnée que je pensais que j’allais éclater ou encore vivre une ou deux journées de bonne déprime chaque mois.

Mes règles sont aussi devenues hyperabondantes.

Mon médecin ne pouvait rien faire à part me prescrire de l’ibuprofène, ce dont je ne voulais pas.

En fait, à l’époque, je n’avais pas encore relié que ce syndrome était lié à mon stress.

Et finalement, une solution est arrivée (presque) du ciel.

Gaëlle Baldassari ouvrait les portes en bêta-test de Kiffe ton SPM.

Oh, j’ai bien vu ses mails passer et je me suis dit que j’avais déjà testé tout ce qui était naturel, alors à quoi bon ?

Mais j’ai fini par être interpellée, surtout par un des derniers mails, juste avant la fermeture des portes.

Avec l’âge, le syndrome prémenstruel ne fait qu’augmenter… si tu ne fais rien.

Ah oui, quand même…

J’ai donc souscrit le programme in extremis.

Et aujourd’hui, je m’en félicite !

J’ai retrouvé un confort de vie beaucoup plus appréciable.

Presque plus de douleurs, beaucoup moins de ballonnements et plus de crises de déprime.

J’ai commencé Kiffe ton SPM il y a 9 mois.

Un programme sur 3 mois avec des vidéos toutes les semaines, un suivi de nouvelles habitudes (et que je tiens toujours !).

Je ne me suis pas fait violence pour installer ces petites habitudes qui ont un grand impact au fil des semaines.

Je sais aussi que si des symptômes reviennent, j’ai d’autres axes d’amélioration dans ma boîte à outils.

Et comme dirait Gaëlle, je mange encore de la raclette 😊.

C’est aussi grâce à ce programme que j’ai compris le gros impact que le stress avait sur ma santé, et que je mets aussi des choses en place à ce niveau-là.

Passe à l’action dès maintenant

Aujourd’hui, tu as de la chance.

Oui !

Kiffe ton SPM a ouvert ses portes à tout le monde suite au bêta-test très concluant.

N’attends pas la ménopause pour te libérer de ton syndrome prémenstruel !

Agis dès maintenant à la fois sur ton SPM et améliore ton stress durablement et naturellement en toute bienveillance.

👉 Je rejoins le programme en ligne Kiffe ton SPM

Encore un doute ?

Retrouve mon article Kiffe ton SPM: mon avis sur le programme en ligne.

Cet article t’a plu ? 📍 Épingle-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard 😉

Pour aller plus loin, tu peux aussi lire:

Ménopause: Comment bien la vivre quand tu es stressée ?

Source:

Le stress et le cycle menstruel

Certains liens dans cet article sont affiliés. Cela signifie que je touche une commission si tu achètes en cliquant sur ce lien, sans que le prix soit plus élevé pour toi. Un grand merci pour ton soutien !

Sauf mention contraire sur la photo, celles-ci proviennent du site Pixabay ou Pexels.

Adeline

Salut ! Je suis Adeline. Le site est actuellement en transition vers un blog qui traite plus spécifiquement de solutions pour se débarrasser enfin de son stress intériorisé. Les choses se mettent en place progressivement. Merci pour ta patience. Tu peux en savoir plus sur moi ici. Si tu as une question ou une remarque sur cet article, n'hésite pas à laisser un commentaire, je serai ravie d'échanger avec toi !

2 Commentaires

  • Annajo Janisz

    Coucou Adeline ! Ouhlà ! Alors là, les règles… comment dire… ? C’est un p*tain de roman en 10 tomes, chez moi 🤣 Le pire, c’était lors du premier confinement, où j’ai été confinée au DERNIER endroit où j’aurais voulu être (et ça continue encore maintenant en fait, mais avec des pauses qui me sauvent littéralement la vie… et mes cycles menstruels, qui ne sont plus vraiment des “cycles” à proprement parler… à cause de la préménopause qui a eu l’EXCELLENTE idée de survenir pile à ce moment-là !!! BRAIFFE).

    Et puis quand j’alternais anorexie ET boulimie… Puis quand j’avais des coups de stress (fréquents…), tout se déréglait. Sans parler d’une douleur de SPM à se défoncer la tête contre les murs.

    Maintenant, j’apprends, peu à peu, à écouter mon corps, tout simplement, et à, surtout, accueillir TOUTES les émotions que j’avais, jusque-là et certaines pendant des années, refoulées tout au fond de moi. Je le fais de mieux en mieux, et ma digestion (qui était aussi absolument dégueulasse pendant des décennies), ainsi que mes règles (quand elles surviennent, c’est-à-dire tous les 3/4 de siècle, avec la préménopause), s’en trouvent plus… régulées, c’est le cas de le dire. En plus, dans une situation financière personnelle ET personnelle toujours aussi merdiques ! (mais merci les expériences spirituelles vécues depuis, et qui m’ont énormément aidée dans ce processus). Néanmoins, je ne saurais que trop conseiller celles qui ont encore beaucoup de mal avec leurs cycles d’essayer la formation que tu recommandes si chaudement. C’est une telle libération quand — d’une quelconque manière que ce soit — on arrive enfin à vivre plus sereinement dans son corps de femme.

  • Adeline

    Merci pour tes mots Annajo.
    C’est tout à fait ça. Nos règles sont le reflet de ce que l’on vit à l’intérieur.
    Apprendre à écouter son corps, lui faire du bien, c’est fondamental.
    Mais après des années à faire n’importe quoi, on ne sait pas toujours par où commencer.
    S’offrir ce programme, c’est redonner à son corps un bien-être certain.
    Porte toi bien 🤗

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pour être notifiée de tous les commentaires à venir ou seulement des réponses aux tiens via e-mail, fais ton choix ci-dessus.