La légende de Spellman Broché – 25 octobre 2017 de Daryl Delight - Critique
Thrillers

La légende de Spellman de Daryl Delight [Critique]

S’il y a une chose que je peux dire, c’est que même si au départ j’étais septique sur les livres en emprunt avec Kindle Unlimited, car pas d’auteurs connus, j’ai découvert une manne d’auteurs auto-édités.

Et si je pouvais penser à la base que les auteurs indépendants étaient plutôt des auteurs « ratés », parce qu’ils n’avaient pas pu trouver de maison d’édition… j’ai bien changé d’avis depuis !

Je fais de fabuleuses découvertes depuis quelques mois et ça n’est pas prêt de s’arrêter… 

Aujourd’hui, je vous emmène à la rencontre de Daryl Delight et de La légende de Spellman.

L’auteur Daryl Delight

La légende de Spellman Broché – 25 octobre 2017 de Daryl Delight - Auteur auto-édité indépendant

Son premier roman a été publié en 2017.

Il rêve depuis toujours de devenir écrivain, mais il s’est d’abord tourné vers le cinéma et l’écriture de scénarios de films, après avoir fait des études dans l’audiovisuel.

C’est après avoir découvert l’auto-édition en 2016 qu’il se lance enfin dans l’écriture de romans.

Ne vous laissez pas méprendre par ses premiers récits qui comprennent beaucoup d’érotismes, car ses domaines de prédilection sont bien l’horreur, le genre fantastique et le thriller.

Son dernier roman Amalia, un thriller, est sorti le 23 mars 2018.

[Top]

L’histoire de La légende de Spellman

La légende de Spellman Broché – 25 octobre 2017 de Daryl Delight - Résumé

Trois jeunes garçons se réunissent et vont raconter tour à tour leur version de l’histoire de la légende de Spellman.

Une légende qui est née du massacre de quatre adolescents dans une maison isolée dans les bois et qui hante désormais les esprits.

Entre un tueur en série sanguinaire, un sorcier aux pouvoirs maléfiques sur les animaux et un esprit qui se nourrit d’âmes humaines, les trois garçons ne manquent pas d’imagination

Mais attention, celui qui aura l’histoire la moins intéressante aura un gage…. aller sur les lieux du drame !

La légende de Spellman – Daryl Delight, broché 10,99€, 2,99€ kindle et disponible à l’emprunt.

[Top]

Mon avis sur le livre La légende de Spellman

La légende de Spellman Broché – 25 octobre 2017 de Daryl Delight - Avis

Après avoir lu La légende de Spellman, je ne suis pas étonnée de lire que l’auteur a d’abord travaillé dans l’écriture scénaristique.

Tout simplement, la lecture de ce roman m’a projetée quelques années en arrière où je raffolais de films d’horreur et de films d’épouvante comme Scream, le projet Blair Witch, L’exorciste, Légendes urbaines,…

J’ai ressenti les mêmes sensations et j’imagine très bien ce livre devenir un film.

La légende de Spellman Broché – 25 octobre 2017 de Daryl Delight - Kindle

Bref, si vous aimez les histoires qui font peur, qui donne la chair de poule, avec des maléfices et des morts-vivants (au passage, je suis fan de la série Fear the Walking Dead sur Prime Video), je vous invite à lire La légende de Spellman de Daryl Delight.

Vous pourrez, par ailleurs, découvrir le talent de Daryl Delight au travers une nouvelle tirée de La légende de Spellman (et d’ailleurs incluse dans le livre) dans le recueil de nouvelles Gourmandises de Noël que vous pouvez vous procurer gratuitement sur Amazon.

Et toi, es-tu un amateur de films et de livres horrifiques, effrayant et flippant ?

[Top]

Livre reçu par Service Presse.

Certains liens dans cet article sont affiliés. Cela signifie que je touche une commission si tu achètes en cliquant sur ce lien, sans que le prix soit plus élevé pour toi. Un grand merci pour ton soutien !

En tant que Partenaire Amazon, je réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.


  •  
  •  
  •  
  •  

Adeline

Salut ! Je suis Adeline. Le site est actuellement en transition vers un blog qui traitera plus spécifiquement de solutions pour se débarrasser enfin de son stress intériorisé. Les choses se mettent en place progressivement. Merci pour ta patience. Tu peux en savoir plus sur moi ici. Si tu as une question ou une remarque sur cet article, n'hésite pas à laisser un commentaire, je serai ravie d'échanger avec toi !

4 Commentaires

  • Citad-In

    Ce répertoire, littéraire comme filmique : j’en raffole ! Parmi les auteurs indépendants, j’aime l’univers d’Alexis Arend (‘Salamanca’, ‘La Lueur’). Daryl Delight est sur ma liste pour ‘Amalia’. Et chez les auteurs connus : Stephen King, Clive Barker, C. Pike… La ‘Légende de Spellman’ me plairait certainement pour son côté ‘Blair Witch Project’ :))

  • Le Caribou

    « Critique » ? Une présentation de l’auteur, le pitch et un avis de cinq lignes (ça fait scénario de film d’horreur, on s’y croirait, lisez-le) ne font pas une critique. C’est plus une introduction et une conclusion auxquelles on aurait raboté le développement. Voici ce que donne une critique :
    Le bouquin est assez sympa à défaut d’être efficace. L’idée de raconter l’histoire d’un Boogyman à travers trois histoires de feu de camps différentes, est plutôt original (quoique), mais encore aurait-il fallu prendre véritablement à contre-pied les codes du genre. Parce que oui, le livre est sorti en 2018, or, on se retrouve ici devant une écriture qui se contente de copier ses mentors : du gore, une touche de parodie par ci, une petite hantise par là, mais franchement rien de fondamentalement nouveau. Quelque part cela aurait pu venir avec la dernière partie, mais elle est bien trop expédiée et balance au casse-pipe des personnages idiots qu’on a juste envie de détester. L’écriture en elle-même est efficace et synthétique. Trop synthétique même et pour cause, comme tu l’as dit toi-même, ça fait scénario. Or, scénariste et écrivain, c’est un peu comme choriste et chanteur solo, le fond est le même, mais la forme n’a rien à voir et comme l’a expérimentée J.K. Rowling avec les animaux fantastiques, on peut être un très bon romancier, mais un mauvais scénariste et inversement. C’est le cas ici, les émotions des personnages sont minimalistes et le développement de ces derniers expéditifs (même pour un slasher). Bilan, rien de bien glorieux, mais quand même pas un navet non plus, plutôt une sorte de petit roman de gare horrifique dont le but premier est de nous envelopper d’une ambiance digne des films d’horreur des années 80. Pour moi ce fut sitôt lu, sitôt oublié.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *