L'arbre de Johanne: un roman de Karine Carville
Lecture,  Littérature,  Thrillers

L’arbre de Johanne: un roman de Karine Carville

Tu penses que tu connais bien ta famille. Mais depuis un événement qui t’a bouleversé, tu es parti à la recherche de tes racines. Tu as commencé à construire ton arbre généalogique. Et là, tu mets le doigt sur quelque chose de terrifiant… C’est ce qui arrive à l’héroïne de L’arbre de Johanne de Karine Carville.

Tu as envie d’en savoir plus sur ce roman et son auteure ? Je t’en parle ici.

Temps de lecture estimé: 5 minutes

À découvrir aussi Dans le murmure des feuilles qui dansent de Agnès Ledig.

L’arbre de Johanne – Le résumé

l'arbre de Johanne - Le résumé

Johanne Sonneur a bientôt 25 ans et la mort accidentelle de son père la tourmente. Elle aimerait en savoir plus sur ce père dont elle ne connaît finalement pas grand-chose de sa famille.

Elle entreprend alors des recherches généalogiques et découvre une terrible nouvelle. Toutes les filles aînées du côté de sa mère sont décédées à 25 ans. Cela ressemble fort à une malédiction et Johanne serait la prochaine sur la liste…

À partir de là, elle va essayer de faire parler sa mère, déterrer les secrets de famille et tout faire pour qu’elle puisse espérer atteindre ses 26 ans.

Johanne sortit de sa minuscule cuisine où s’entassaient, dans à peine cinq mètres carrés, un micro-ondes sur un lave-vaisselle, un petit réfrigérateur sous un grille-pain, et toute une série de placards en hauteur qui lui permettaient de ranger les ustensiles dont elle se servait quotidiennement. L’étroitesse de cette pièce, où elle n’avait pas un seul pas à faire pour accéder à tous les rangements, ne tolérait pas le moindre désordre, car la plus petite assiette non rangée transformait l’endroit en véritable capharnaüm.

Quand Michel Sonneur était encore en vie, il avait proposé à sa fille aînée d’abattre la cloison qui séparait sa microscopique cuisine de l’immense séjour, et de lui faire une belle cuisine « à l’américaine ». À l’époque, Jo avait été emballé par cette idée, qui était tombée depuis aux oubliettes. La mort de son père avait stoppé net tous ses projets d’aménagement.

Et à présent, elle ne voyait plus pourquoi transformer sa maison alors qu’elle n’était pas certaine d’en profiter l’année suivante…

L’arbre de Johanne – Karine Carville

Où acheter ce livre ?

Retrouve L’arbre de Johanne de Karine Carville en version brochée sur Amazon.

L’arbre de Johanne de Karine Carville est également disponible sur le site de Decitre.

Lis l’extrait gratuit dès maintenant du livre L’arbre de Johanne de Karine Carville en version Kindle.

[Top]

Karine Carville – L’auteure

Karine Carville - L'auteure

Karine Carville est mariée et maman de deux enfants. En septembre 2020, c’est la première année qu’elle ne reprendra pas son travail de professeur des écoles en ZEP. Elle a fait le choix de travailler en tant qu’auteure indépendante à temps plein.

Lire et écrire ont toujours été une évidence pour elle. Elle ne part pas non plus de rien, puisqu’elle a déjà écrit au moins six romans, un recueil de nouvelles, une série policière, deux nouvelles en numérique, ainsi qu’un livre pour enfants. La fée Cassatette, un livre que j’ai acheté pour les miens et que je te recommande aussi. Elle publie aussi chaque mois une nouvelle sur sa page Tipeee.

Mais l’auto-édition n’a pas été une évidence au départ pour Karine Carville. D’abord éditée, c’est à la disparition de son éditeur qu’elle a pris le chemin de l’auto-édition.

Petite anecdote que je trouve très rigolote: Karine avait un lapin nain 🐰 dont la spécialité était de tailler ses crayons 🙂.

Visite le blog de Karine Carville ici.

[Top]

Mon avis sur L’arbre de Johanne

Mon avis sur l'arbre de Johanne

L’histoire de comment ce livre est entré chez moi est un peu spéciale.

Pour commencer, j’ai connu Karine Carville par Guy Morant. Il lui a d’ailleurs emprunté son prénom et son nom dans son livre Le sang de nos pères.

Et voilà que Karine m’a contacté pour chroniquer un de ses livres, finalement non publié pour le moment (Karine a préféré le retravailler). Mais j’ai donc commencé à suivre un peu Karine sur les réseaux sociaux, via sa newsletter, etc.

Et pour Noël dernier, ne pouvant pas se rendre physiquement dans les salons pour faire des dédicaces, elle a carrément organisé une série de lives de folies sur Facebook et Youtube. Tu pouvais passer une heure par jour avec elle sans t’ennuyer. Bref, j’ai craqué, et je me suis offert deux de ses romans (et j’en ai même gagné un troisième). L’arbre de Johanne faisait partie des romans qui m’avaient fait de l’œil durant ce live.

Je t’en dis un peu plus sur mon ressenti lors de ma lecture ? C’est parti.

Les personnages

Johanne est bien sûr le personnage central de l’histoire. C’est elle, la supposée victime. Elle a du mal à croire à cette malédiction, tu y croirais toi ? Elle va donc tout faire pour démêler le vrai du faux et surtout se méfier de ses amis…

Elle a une petite sœur, Magalie, dont la jalousie est maladive. En effet, leur mère sachant Johanne condamnée, elle a fait son choix de profiter de son aînée tant qu’il est encore temps.

Les deux filles sont aussi entourées de Luc, le flic métis, ancien amant de Johanne et de David, un reporter qui cherche à démêler de vieilles affaires.

L’écriture

Le livre est facile à lire, l’écriture est fluide. C’est un roman accessible à tous.

J’ai classé ce livre à la fois en littérature et thriller, car c’est avant tout une fiction littéraire. Mais le côté secret de famille, la mort qui rôde rajoute pas mal de suspense. Je trouve que c’est donc un bon mix des deux. Et j’aime bien ça les mixages de genres.

L’histoire

J’ai mis un peu de temps à le lire. Mais je t’explique. Les livres brochés restent à côté de mon lit, je n’aime pas les transporter partout. Du coup, je lis essentiellement le soir. Sauf que l’hiver, je suis souvent fatiguée et j’ai du mal à lire plus de deux pages avant de piquer du nez. Chez moi, le sommeil est sacré et les fois sont rares où un livre arrive à me tenir en éveil une partie de la nuit. C’est déjà arrivé, mais plutôt vers la fin d’un roman bien prenant.

Bref, j’ai peut-être mis un peu de temps à le lire, mais je ne l’ai pas trouvé ennuyeux. Plus tu avances, plus tu as envie d’en savoir plus sur cette « malédiction ». Johanne va-t-elle réussir à s’en sortir ? Ne compte pas sur moi pour te le dire 😂, même si je connais la réponse.

Un petit indice tout de même, ce roman est très réaliste. Tu n’entreras pas dans une troisième dimension (ce qui était le cas avec le premier livre que j’ai failli chroniquer).

Encore une chose, les secrets de famille peuvent-ils être encore originaux ? Ben là je t’avoue que je n’avais pas vu le truc venir. Donc on peut dire que Karine a réussi à rendre son histoire originale.

Petit détail, n’oublie pas de lire le petit bonus caché après la postface, ça vaut le détour 😉.

Après ce deuxième roman lu de Karine Carville, très différent du premier, c’est un deuxième essai réussi. Ouf, parce que j’ai encore deux de ses livres sur mes étagères, lol. Alors, si tu as déjà lu Le journal de L. ou Esteb, ne m’en dis pas trop, s’il te plaît. Le tueur sans nom me fait de l’œil aussi… pour une prochaine fois sûrement.

[Top]

Pourquoi tu devrais lire L’arbre de Johanne ?

Tu aimes la fiction, les histoires avec des secrets de famille, les non-dits tout en restant avec un roman facile à lire ?

Tu n’aimes pas les thrillers noirs et sanglants ? Ça tombe bien. Dans ce livre, c’est surtout le suspense qui prime…

Cet article t’a plu ? 📍 Épingle-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard 😉

[Top]

Certains liens dans cet article sont affiliés. Cela signifie que je touche une commission si tu achètes en cliquant sur ce lien, sans que le prix soit plus élevé pour toi. Un grand merci pour ton soutien !

En tant que Partenaire Amazon, je réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

  •  
  •  
  •  
  • 1

Adeline

Salut ! Je suis Adeline, 43 ans, blogueuse depuis 2012. J'ai toujours eu une petite graine en moi qui voulait entreprendre. Et j'ai toujours su que quand j'aurais des enfants, je travaillerais à la maison. La vérité, c'est que ça n'a pas toujours été aussi simple que ça. Tu peux en savoir plus sur moi ici. Si tu as une question ou une remarque sur cet article, n'hésite pas à laisser un commentaire, je serai ravie d'échanger avec toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *