harcèlement scolaire école
Maman

Le harcèlement scolaire à l’école : Parlons-en !

Le harcèlement scolaire, ça commence par des moqueries et des insultes dans la cour de récré à l’école primaire ou même en maternelle.

Il est important que les enfants sachent le reconnaître, qu’ils en parlent à leurs parents, à leurs proches, mais qu’ils sachent aussi ne pas se laisser faire.

Pour leur donner des clés et leur apprendre à se défendre, je vous présente dans cet article trois méthodes très différentes : Deux livres, un jeu et une technique inspirée des arts martiaux, il y en a pour tous !

Lire aussi Les Hordes invisibles de Louise Mey

Les livres

Les livres que je présente ici ont l’avantage de s’adresser à de jeunes enfants. Ils permettent d’engager le dialogue avec eux, mais on ne parle pas de violences physiques, juste verbales.

Ces livres apprennent aux enfants à mieux vivre ensemble et abordent les thèmes de la différence, l’amitié, le respect, la singularité…

Ycare à l’école aux éditions Ailes et Graines

Ycare à l'école aux éditions Ailes et Graines

Dans Ycare à l’école, le thème du harcèlement scolaire y est abordé tout en douceur à travers deux histoires assez différentes.

Un livre, deux histoires

 Et toi t’es quel animal  ?

La première « Et toi t’es quel animal  ? », aborde l’acceptation de la singularité et la tolérance.

C’est une belle histoire où Ycare a un peu honte de l’animal qu’il choisit, alors il va préférer mentir…

Un super pouvoir de capitaine

La deuxième « Un super pouvoir de capitaine », aborde la bienveillance, la communication et les émotions.

Ycare se retrouve seul à l’école, son meilleur copain étant absent. Il va devoir trouver des solutions par lui-même et pourquoi pas se trouver une nouvelle amie ?

Ce sont deux histoires que j’ai lues avec mes enfants (5 et 8 ans). Le petit a peut-être été plus captivé par l’histoire que sa sœur. Ce qui me fait penser que le livre est peut-être plus adapté pour des 5-7 ans peut-être.

J’ai beaucoup aimé les scènes réelles de la vie quotidienne à l’école (quand tout va à peu près bien, bien sûr).

Des papotages bienveillants

papotages bienveillants

À la fin, on trouve des pages ludiques pour discuter en famille.

Par contre, il y en a une qui m’a un peu fait hérisser les poils… on nous rappelle que l’école en France n’est pas obligatoire, seule l’instruction l’est. Connaissant les effets dévastateurs du « unschooling » sur certains enfants, je suis sidérée de trouver cette mention dans un livre qui prône le « vivre ensemble ». Ce n’est pas le sujet ici, donc je ne vais pas épiloguer, mais je me devais de le mentionner.

Les autres pages sur des questions à poser aux enfants sont par contre hyper bien, peut-être plus adaptées à des enfants plus grands, vu le niveau de vocabulaire, mais que l’on pourra toujours adapter.

Vous pourrez acheter le livre Ycare à l’école sur le site Ailes & Graines au prix de 13€ TTC (France) hors frais de ports et frais de conditionnement.

[Top]

Little Nappy aux éditions Publishroom Factory 

Little Nappy aux éditions Publishroom Factory

Je vous parle ici du 2ème tome de Little Nappy, « Papa m’apprend que je suis Précieuse ».

Hashley est en CE1. Un jour, elle rentre de l’école, mais elle est malheureuse, car elle a subi les moqueries de ses camarades.

On va ainsi assister au dialogue entre Hashley et son père, qui va lui expliquer que tout le monde est différent et que chacun a des valeurs qui nous rendent uniques.

Ce livre permet d’aborder les sujets comme la différence, la diversité, le harcèlement scolaire, le respect de l’autre et la tolérance.

Cela reste du harcèlement verbal et non physique.

J’ai aimé

Ce que j’ai aimé, c’est la fin façon roman de développement personnel, mais pour enfant.

Le livre donne 8 phrases magiques à répéter, ainsi que des missions à remplir par l’enfant (5 au total), comme écrire tous ses moments de joie dans un carnet chaque semaine…

J’ai moins aimé

Ce que j’ai moins aimé dans ce livre, c’est la présence de Dieu, mentionné 6 fois au total. 

On le retrouve dans des phrases comme « Eh bien, pour ta maman et moi, pour toute la famille, pour tes amis, pour tout le monde et surtout pour Dieu, Hashley tu es d’une valeur inestimable.« 

Était-il nécessaire d’y mettre Dieu là-dedans ? Je ne pense pas et la religion est le choix de chacun.

Le livre est en vente sur Amazon :

Ces livres sont pas mal, mais ils n’abordent pas le harcèlement physique, comment se défendre sans entrer dans la violence.

Je vois que les violences entre enfants peuvent démarrer assez jeunes, les enfants peuvent être parfois méchants entre eux.

Pour ma part, j’essaye de mettre en garde mes enfants sur les situations qui ne sont pas « normales » et qu’en tous les cas, de nous en parler, même si on leur dit de ne rien dire.

Mais j’aimerais aussi leur apprendre à se défendre seul, et pour s’entraîner, il existe un jeu…

[Top]

Takattak à la Récré : Le jeu de cartes anti-harcèlement

Takattak à la Récré : Le jeu de cartes anti-harcèlement

Malgré tout, avec ce jeu, on reste encore dans le harcèlement verbal, ceci dit, on est dans le concret et l’enfant pourra utiliser ce qu’il apprend pour se défendre aussi quand il y aura harcèlement physique.

Le jeu

Takattak est un jeu qui s’adresse aux 8 ans et plus et avec lequel on peut jouer de 1 à 10.

Il comprend 52 cartes avec chacun une « pique », comme « Non, va jouer ailleurs, on ne veut pas de toi. »

Takattak à la Récré : Le jeu de cartes anti-harcèlement

Deux versions de jeu : sauvage ou chrono.

Pour la version chrono, en début de jeu, on nomme un Attakeur (ou Attakeuse) et c’est lui qui va juger de la pertinence des répliques.

C’est aussi lui qui va tirer la première carte et lire la pique. La couleur du dos de la carte suivante va déterminer comment riposter : autodérision, pirouette, insolence, question ou compliment.

Le premier qui frappe la table peut répliquer.

À ce moment-là, il faut être rapide ! Et si l’Attakeur juge que la réplique est bonne, il donne la carte au joueur sinon on attend qu’un autre joueur frappe sur la table. Si tout le monde sèche, la carte repart sous la pioche.

Quand il ne reste qu’une seule carte, le joueur ayant le plus de cartes a gagné et devient le nouvel Attakeur…

Le jeu peut aussi se jouer seul, pour l’entraînement…

Beaucoup de sujets sont abordés dans ce jeu, dont certains peuvent choquer : pauvreté, sexisme, homoparentalité, racket, moqueries injustes et discriminations.

Ce que j’aime

Ce jeu permet d’affirmer et d’utiliser son humour pour se défendre dans la bienveillance.

On se retrouve souvent démuni face à une attaque verbale, c’est souvent bien plus tard qu’on se dit que j’aurai dû répondre ça !

Takkatak permet d’entraîner nos enfants à répondre du tac au tac pour ne plus avoir d’hésitations face à la prochaine pique, qu’elle provienne des copains ou encore des frères et sœurs…

Et franchement, je préfère que mes enfants soient bien armés et ça leur servira aussi dans leur vie plus tard. Malheureusement, on ne vit pas dans un monde de Bisounours.

Ce que j’aime moins…

Le jeu n’est accessible qu’à partir de 8 ans… pourtant avant cet âge les enfants peuvent avoir besoin de répondre à une pique.

À noter: le jeu existe aussi dans des versions pour adultes !

Le jeu est en vente sur Amazon :

[Top]

Le KIAI Verbal, une technique inspirée des arts martiaux

Le KIAI Verbal, une technique inspirée des arts martiaux

Enfin, il existe une technique inspirée des arts martiaux. Cette technique, c’est le KIAI Verbal.

Le KIAI Verbal est enseigné par Céline Zémanczyk (éducatrice spécialisée de formation et désormais consultante en éducation) dans un programme « Stop aux moqueries ou comment je sors du rôle de victime ? ».

L’enfant suivra une suite d’enseignements qui reprend des éléments venus du self-défense verbal, de PNL et de posture/attitude des arts martiaux et de conseils qui lui permettront de répondre simplement à une attaque verbale, sans être déstabilisé, ni affecté.

Le but est d’arrêter net l’attaquant sans que celui-ci n’ait envie de se venger.

Cette méthode est particulièrement adaptée aux enfants à haut potentiel, qui sont souvent la cible préférée de leurs camarades d’école.

Plus d’infos sur le site internet, et le 1er rendez-vous est gratuit :

Céline conseil en Haut Potentiel

Ton enfant a déjà été ou est harcelé à l’école ? Comment aides-tu ton enfant ?

[Top]

Crédit photo :  à la Une : Pixabay, Ycare: Les Avis de Testing-Girl, Little Nappy : Amazon, Takattak : si-trouille.com, KIAI Verbal: Pixabay.

Certains liens dans cet article sont affiliés. Cela signifie que je touche une commission si tu achètes en cliquant sur ce lien, sans que le prix soit plus élevé pour toi. Un grand merci pour ton soutien !

En tant que Partenaire Amazon, je réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

  •  
  •  
  •  
  •  

Adeline

Salut ! Je suis Adeline, 43 ans, blogueuse depuis 2012. J'ai toujours eu une petite graine en moi qui voulait entreprendre. Et j'ai toujours su que quand j'aurais des enfants, je travaillerais à la maison. La vérité, c'est que ça n'a pas toujours été aussi simple que ça. Tu peux en savoir plus sur moi ici. Si tu as une question ou une remarque sur cet article, n'hésite pas à laisser un commentaire, je serai ravie d'échanger avec toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *