Le foulard de l'imposture, un roman de Gabrielle Desabers
Littérature

Le foulard de l’imposture, un roman de Gabrielle Desabers

Quand je suis entrée dans ce roman de Gabrielle Desabers, j’ai découvert une femme d’environ 50 ans, d’origine algérienne. Sa mère, alors veuve, était arrivée en France peu avant sa naissance.

Cette femme, qui s’appelle Sofia, n’a jamais voulu aller en Algérie alors que sa mère y retourne tous les ans depuis de nombreuses années. Mais une amie située à Alger va l’appeler à l’aide et lui demander de venir…

J’ai trouvé ce roman hyper riche en culture franco-algérienne. Et j’aimerais te faire découvrir plus en détail ce livre Le foulard de l’imposture à travers ce post.

Temps de lecture estimé: 4 minutes

Le foulard de l’imposture

Le foulard de l'imposture - Le résumé

Le résumé

Sofia Boudiaf est la directrice de la lutte contre les discriminations au ministère des Droits de l’Homme.

Sa mère, Chafika, a quitté l’Algérie durant la guerre d’indépendance, alors qu’elle était enceinte de Sofia. Elle ne lui parlait que très peu de son père et de cette période. Alors Sofia a tout fait pour se détacher de son pays d’origine, au point de ne jamais y mettre les pieds.

C’est sans compter sur une de ses amies, Assia, avocate à Alger, qui lui demande de l’aide sur un dossier pour une discrimination. Bien qu’elle n’y soit pas totalement obligée, Sofia va quand même s’y rendre. Elle a besoin de lever le voile sur son histoire. Et elle sent que sa mère lui cache des choses.

Petite, j’ai ressenti ce sujet tabou et, dans ce cas, les enfants se taisent, ils ne veulent pas blesser. Maintenant, à quarante-huit ans, il est temps que j’insiste pour connaître son histoire. J’ai choisi de ne pas l’informer au téléphone de la raison de ma visite pour qu’elle ne puisse pas préparer ses réponses. L’effet de surprise l’obligera à plus d’authenticité. Gamine, j’ai toujours pensé que ma mère ne parlait que très peu de mon père parce qu’elle souffrait encore de sa mort, mais n’y a-t-il pas prescription presque cinquante ans après ?

Le foulard de l’imposture – Gabrielle Desabers

En Algérie, Sofia ira de surprise en surprise et va découvrir tout un pan caché de son passé.

D’un autre côté, on a Alain, un septuagénaire, qui raconte à sa fille, non sans mal, ce qu’il a vécu durant son service militaire en Algérie.

Où acheter ce livre de Gabrielle Desabers ?

Retrouve Le foulard de l’imposture de Gabrielle Desabers en version brochée sur Decitre.

Lis dès maintenant l’extrait gratuit de Le foulard de l’imposture de Gabrielle Desabers en version Kindle.

La version Kindle est également disponible à l’emprunt gratuitement avec l’abonnement Kindle.

[Top]

À lire également Ne mets pas de glace sur un cœur vide de Patrick Besson.

Gabrielle Desabers – L’auteure

Gabrielle Desabers - L'auteure

Gabrielle Desabers a toujours aimé écrire. Mais avant quarante ans, elle a eu d’autres occupations comme un rôle de mère et autres nécessités plus matérielles.

Quand elle a eu la possibilité de se consacrer à l’écriture, elle a exploité avec enthousiasme son inspiration bouillonnante. Et ses histoires ont plu !

Elle est aujourd’hui l’auteure de 12 romans, dont Les ailes noires des abeilles ou encore Peindre les couleurs du vent.

Retrouve tous les livres de Gabrielle Desabers sur le site Decitre.

[Top]

Mon avis sur Le foulard de l’imposture de Gabrielle Desabers

C’est en voyant un livre de Gabrielle Desabers en promo Kindle que je me suis rappelée que j’en avais quelques uns de cette auteure et que je n’en avais encore lu aucun.

Du coup, ni une ni deux, j’en ai choisi un, un peu au hasard parmi ceux que j’avais acheté et c’est tombé sur Le foulard de l’imposture. Et le hasard a bien fait les choses… j’ai ouvert ce livre un 8 mars, jour des Droits des femmes. Et de quoi parle le livre dès les premières pages ? Du droit des femmes en Algérie !

Je ne vais pas te faire languir plus longtemps et je vais t’en dire plus dès à présent.

Gabrielle Desabers - Le foulard de l'imposture - Avis

Les personnages

Le personnage principal est Sofia Boudiaf. Approchant de la cinquantaine, elle a une vie un peu atypique. Elle a eu une fille d’un homme marié, Thierry. Elle est toujours en couple avec cet homme, qui a fini par quitter sa femme, mais elle refuse d’habiter avec lui ou de se marier…

Pour s’intégrer à la culture française, elle rejette absolument tous les principes de la religion musulmane. Mais si son père et sa mère n’étaient pas ceux qu’elle croit ? Et si ce rejet n’était que le signe d’un besoin de connaître ses véritables origines ?

Au cours du roman, on assiste à la transformation de Sofia, qui reconstitue les pièces de son puzzle.

L’écriture

Je n’ai rencontré aucune difficulté dans la lecture de ce livre. Je me suis retrouvée au cœur de la guerre d’indépendance et en général, la guerre n’est pas un sujet qui me passionne. Mais Gabrielle a su me toucher, notamment avec le petit Moustique.

La lecture est fluide, le roman est bien rythmé, agréable à lire.

L’histoire

Je ne me suis pas du tout ennuyée en lisant ce roman. Et pourtant, comme je le dis plus haut, les récits sur la guerre ne me passionnent pas vraiment. Bon, c’est surtout la stratégie autour de la guerre qui ne m’intéresse pas. Je n’aime pas ça, les bagarres. Par contre, ici, ce qui ressort c’est plutôt comment Alain a vécu cette guerre, les relations qu’il a nouées au cours de celle-ci. Très touchant.

Cependant, je ne saurai dire si ce roman est réaliste ou pas. Il m’en a l’air, mais je ne connais pas suffisamment cet univers pour l’affirmer totalement. Ce que je peux en dire, c’est que l’histoire est très enrichissante.

L’histoire a aussi le mérite d’être originale. J’ai déjà lu quelques livres sur la condition féminine en Algérie et en France, mais pas du tout racontée de ce point de vue là. Ici, on voit le pont entre l’Algérie d’avant, de maintenant, les Algériens en France…

C’est ce que j’ai vraiment aimé dans ce livre, le retour aux sources pour une meilleure compréhension du présent. Un peu comme Sofia qui découvre ses origines et comprend qui elle est aujourd’hui.

En conclusion, c’est une lecture très riche à tout point de vue, mais sans prise de tête. C’est une belle découverte de l’auteure Gabrielle Desabers dont je vais sûrement lire ses autres livres.

[Top]

Pourquoi lire Le foulard de l’imposture ?

Tu aimes les histoires légères, mais aussi les histoires qui t’enrichissent ? Le foulard de l’imposture saura à la fois te divertir et t’enrichir.

Les romans où le personnage principal est à la recherche de ses origines attisent ta curiosité ? Tu ne seras pas au bout de tes surprises avec celui-ci.

👉 Retrouve Le foulard de l’imposture de Gabrielle Desabers en version brochée sur Decitre.

Cet article t’a plu ? 📍 Épingle-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard 😉

[Top]

Site internet de Gabrielle Desabers.

Certains liens dans cet article sont affiliés. Cela signifie que je touche une commission si tu achètes en cliquant sur ce lien, sans que le prix soit plus élevé pour toi. Un grand merci pour ton soutien !

En tant que Partenaire Amazon, je réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

  •  
  •  
  •  
  • 4

Adeline

Salut ! Je suis Adeline, 43 ans, blogueuse depuis 2012. J'ai toujours eu une petite graine en moi qui voulait entreprendre. Et j'ai toujours su que quand j'aurais des enfants, je travaillerais à la maison. La vérité, c'est que ça n'a pas toujours été aussi simple que ça. Tu peux en savoir plus sur moi ici. Si tu as une question ou une remarque sur cet article, n'hésite pas à laisser un commentaire, je serai ravie d'échanger avec toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *