femme anxieuse actualité anxiogène
Bien dans ma tête

Comment prendre du recul face à l’actualité anxiogène

Quand j’ai eu le Covid, j’avais juste assez de force pour scroller mon fil d’actualité Google. Et comme je m’intéressais au virus, le moteur de recherche était généreux en infos sur le sujet… mais très anxiogènes pour moi aussi.

Ajoute à ça un profil déjà anxieux à la base et le cocktail est parfait pour stresser à mort.

On pense souvent que le mieux est de ne plus regarder les médias du tout. J’ai essayé, mais ça n’était pas concluant et je t’explique pourquoi dans l’article.

Après des recherches et d’après mon expérience, je te livre 3 clés pour vraiment prendre du recul face à l’actualité anxiogène et ne plus ressentir de l’anxiété face à un gros titre.

👀⏱️ 6 minutes

Pourquoi l’actualité est anxiogène ?

C’est la peur qui dirige le monde.

Je répète: c’est la peur qui dirige le monde.

Dans l’actualité, ce que l’on recherche finalement, c’est ce qui nous fait peur. N’es-tu pas attirée par les gros titres chocs ?

Et c’est facile de faire peur en ce moment, avec les mauvaises nouvelles qui s’enchaînent: Covid, réchauffement climatique, guerre en Ukraine, inflation, pénuries en tout genre…

Pas simple d’éviter le matraquage via les chaînes d’infos ou via les notifications du téléphone, qui aiment, de plus, appuyer là où ça fait mal.

Pourtant, comme le disait Jean Yanne « Je ne mens jamais, sauf quand je lis le journal à haute voix » ou encore Coluche « La seule chose exacte dans le journal, c’est la date ».

Alors pourquoi l’actualité est anxiogène et que ça marche ?

D’un point de vue personnel, je pense que dès que nos besoins primaires sont touchés: argent, sécurité, alimentation, santé ou encore bien-être, nous réagissons à la peur de perdre quelque chose. Et nous nous nous abreuvons d’infos en tout genre pour essayer de nous rassurer ou d’être en première position de défense de nos besoins.

Faut-il arrêter de regarder les infos ?

La première réaction que j’ai eue quand je me suis rendu compte que cette info anxiogène contribuait à maintenir mon stress chronique à un niveau élevé, c’est de couper net à toute les actualités.

En gros, si je n’étais pas capable de doser mon exposition à l’actu, je pensais que le mieux était de tout couper.

Et ça marche !

Enfin, un temps seulement.

Au début, on se sent bien de ne pas s’imprégner des ravages du dernier variant. Et puis, tu ne te coupes jamais à 100% de l’info. Quand un gros événement se passe vraiment, quelqu’un sera toujours là pour t’en parler.

Finalement, l’info la plus importante vient à soi tout seul. Que demander de plus ?

Je ne me suis jamais sentie gênée d’être la dernière au courant. Par contre, les actualités qui arrivaient à moi avaient aussi un impact négatif sur ma santé mentale. Comme si je consultais les médias.

En voulant me couper de l’actualité, je me suis recréé un climat anxiogène, car je ne pouvais pas contrôler les médias que consultait mon entourage. Et je n’étais pas capable de faire la part des choses entre ce qui était vrai ou faux.

Dans ce cas, comment arriver à prendre du recul face à l’actualité anxiogène ? Dans le chapitre suivant, je te partage mes 3 clés pour y arriver sereinement.

3 clés pour prendre du recul face à l’actualité anxiogène

Avec un peu de bon sens et une bonne hygiène de consommation des médias, il est tout à fait possible de limiter fortement le stress face à l’actualité anxiogène.

Voici 3 clés que tu peux mettre en place dès maintenant.

1- Sélectionner ses sources d’infos

femme sereine consulte actualité
Photo de Ivan Samkov

La première action à prendre, à mon avis, c’est de sélectionner tes sources d’information.

Choisis seulement quelques médias de qualité et supprime les autres. Cela te permettra d’être moins exposée aux infos intox tout en restant au courant de l’actualité.

Dans le flux Google, c’est facile. Dès que je vois un titre accrocheur, plutôt anxiogène et que derrière je lis un article de piètre qualité, je clique sur les 3 petits points en bas à droite pour aller sur les autres options. Puis je clique sur « Ne pas afficher de contenu de: Journal Intel« . Tu peux aussi cliquer sur « Cela ne m’intéresse pas » ce qui donnera l’info à Google que tu ne veux plus de notifications sur ce sujet en particulier.

Ainsi, petit à petit, j’ai dans mon fil d’actualité les actus de médias sélectionnés pour leur qualité.

La deuxième action, c’est de limiter le temps d’exposition aux médias, par ricochet, aux écrans.

Pour info, regarder durant 6 heures dans une journée l’information autour d’une catastrophe peut créer un stress encore plus aigu que si tu y étais !

Alors, d’après les conseils du Professeur Antoine Pelissolo, psychiatre et psychothérapeute:

  • jamais d’infos durant les heures de sommeil,
  • se préserver des plages horaires sans connexion,
  • se mettre une limite de temps quotidienne,
  • voire passer une journée ou un week-end de temps en temps sans regarder l’actualité.

2- Ne pas s’arrêter à l’émotion

Tu lis un article sur la pénurie de carburant. L’émotion qui te gagne, c’est la peur de ne pas pouvoir remplir ton réservoir pour aller travailler, faire tes courses, aller à ton sport, etc.

Cette émotion va t’envahir et peut-être te pousser à faire des choses qui n’ont pas de sens. Comme sortir avec ta voiture à la recherche d’une station et faire la queue pendant 2h alors que ton réservoir était aux 3/4.

Tout ça sans forcément prendre le temps de t’informer si une pénurie est bel et bien réelle, pourquoi on l’annonce tout d’un coup, qu’est-ce qu’il y a derrière ? Et si la pénurie est confirmée, combien de temps je peux encore rouler avec ce qu’il me reste ? Est-ce que je peux faire autrement, sans prendre la voiture, ou partager la route avec un voisin, un collègue ?

Prendre du recul face à l’actualité d’un point de vue émotionnel est un point important. Prendre un peu de temps pour creuser le sujet et en avoir une compréhension globale et rationnelle afin d’éviter de surréagir à des émotions négatives.

3- Déconnecter et respirer

Tourner en boucle sur l’actualité anxiogène entretient exponentiellement le stress.

Parfois, déconnecter quand on est en famille, entre collègues ou amis est difficile. Les discussions s’enflamment.

Toutefois, pour ton bien-être, il est intéressant de faire des pauses régulièrement et déconnecter de l’actualité pour calmer ces angoisses.

Pourquoi ne pas essayer de la méditation ou de la respiration comme la cohérence cardiaque ?

Et puis toute l’info n’est pas anxiogène, des médias d’actualité positive existent aussi. A toi de chercher celui qui te convient !

Pour conclure

Il est possible de ne pas te couper du reste du monde tout en restant sereine quand tout va mal autour de toi.

Pour ce faire, tu vas sélectionner et limiter tes sources d’infos à des médias de qualité, tout en veillant à respecter des plages horaires de consultation.

Tu vas aussi prendre du recul par rapport à l’émotion qui te gagnera en creusant vraiment le sujet, sans multiplier les sources anxiogènes et pauvres.

Enfin, tu prendras le temps de faire de vraies pauses de déconnexion avec l’actualité.

Avec ces 3 clés, j’espère que tu retrouveras la sérénité face aux médias qui t’entourent.

Retrouve les livres qui m’ont aidé à écrire cet article ci-dessous.

Cet article t’a plu ? 📍 Épingle-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard 😉

Pour aller plus loin, tu peux aussi lire:

Comprendre enfin comment fonctionnent ses émotions

La méditation pour prévenir et réduire le stress

Comment méditer simplement grâce au guide pratique de Ken A. Verni

Mon programme anti-dépression avec Christophe André et Mlle Caroline

Sources:

La peur, origine de nos maladies – Comment s’en libérer pour guérir de Seymour Brussel

Vous êtes votre meilleur psy ! de Antoine Pelissolo

Media’s role in broadcasting acute stress following the Boston Marathon bombings

Certains liens dans cet article sont affiliés. Cela signifie que je touche une commission si tu achètes en cliquant sur ce lien, sans que le prix soit plus élevé pour toi. Un grand merci pour ton soutien !

En tant que Partenaire Amazon, je réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

Adeline

Salut ! Je suis Adeline. Grande stressée de nature, aujourd'hui je me soigne et je partage sur le blog des solutions pour se débarrasser enfin de son stress intériorisé. Tu peux en savoir plus sur moi ici. Si tu as une question ou une remarque sur cet article, n'hésite pas à laisser un commentaire, je serai ravie d'échanger avec toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour être notifiée de tous les commentaires à venir ou seulement des réponses aux tiens via e-mail, fais ton choix ci-dessus.