Confessions d'une voyante de Rose-Anne Vicari
Témoignage

Confessions d’une voyante de Rose-Anne Vicari

Ce livre nous dévoile l’envers du décors de la voyance.

C’est un milieu un peu intrigant, qui relève beaucoup de mystères pour moi.

Enora, de son pseudo, s’est découvert des dons de voyance. Il ne faut pas croire qu’ils sont arrivés comme ça par magie. 

Enora nous raconte donc comment elle a découvert ses dons, comment et pourquoi elle va les développer.

On y apprend aussi beaucoup de chose sur la voyance sur audiotel, puis par internet. Parce que finalement, avoir un cabinet privé de voyance, ce n’est pas donné à n’importe quel débutant et il faut être connu et reconnu…

Elles nous raconte aussi ses plus originales voyances. 

J’ai trouvé le livre assez divertissant, j’y ai appris beaucoup de chose et j’ai pu chasser certains à priori. Et surtout, mettre un humain derrière ces voix au téléphone.

Je m’y suis un peu ennuyée aussi vers la fin. Malgré que le livre n’est pas gros, j’ai trouvé que ça tournait un peu en rond.

Par contre, j’ai été soufflée par la fin. Rose-Anne nous donne sa vision de toute son expérience avec du recul, et en fait c’est très…. bon, je ne dis rien, mieux vaut le découvrir par vous-même.

J’ai aussi aimé la conclusion de Youssef Sissaoui.

Après, à chacun de se faire une opinion sur la voyance.

Le livre coûte 16€, 10,99€ sur Kindle.

Ma note: 7/10

Livre reçu par Service Presse.

Certains liens dans cet article sont affiliés. Cela signifie que je touche une commission si tu achètes en cliquant sur ce lien, sans que le prix soit plus élevé pour toi. Un grand merci pour ton soutien !

En tant que Partenaire Amazon, je réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.


  •  
  •  
  •  
  •  

Adeline

Salut ! Je suis Adeline, 43 ans, blogueuse depuis 2012. J'ai toujours eu une petite graine en moi qui voulait entreprendre. Et j'ai toujours su que quand j'aurais des enfants, je travaillerais à la maison. La vérité, c'est que ça n'a pas toujours été aussi simple que ça. Tu peux en savoir plus sur moi ici. Si tu as une question ou une remarque sur cet article, n'hésite pas à laisser un commentaire, je serai ravie d'échanger avec toi !

4 Commentaires

  • Vicari

    Bonjour "Testing Gril" 🙂
    Je découvre votre blog…., mais aussi que vous avez lu mon livre 🙂 Sachez que je suis très touchée par votre note et surtout par votre critique qui me parait juste.
    Si vous souhaitez éclaircir certains points, je reste à votre disposition très volontiers. Cordialement, Rose-Anne Vicari.

  • Poil2Plume

    Bonjour
    Juste un petit mot pour aller dans le sens du livre de Mme Vicari : pendant trois ans, j’avais accepté de rédiger des articles astro pour un site en ligne (que je ne nommerai pas). Par ailleurs, ma chef m’avait demandé de « tester » leurs voyants maison, une dizaine en tout. Je l’ai fait très honnêtement, je n’avais aucune idée de ce genre de pratique et on m’a prédit absolument n’importe quoi, surtout les machins les plus banals, une rencontre, un job intéressant, etc. Or, j’avais posé une question bien précise ! Aucun « voyant » n’a pu y répondre. On m’a fait tourner autour du pot avec des remarques débiles sur un prétendu « proche » qui va se casser la figure au ski. Franchement, quel rapport avec ma question. Il existe sans doute des personnes qui possèdent une intuition forte, mais n’en font jamais un commerce. J’ai eu la chance de rencontrer ce genre de personne, c’est assez incroyable. Cet homme a su me dire très exactement qui j’étais et vers quoi j’allais me diriger. Dans le civil, il était… kiné ! lol !
    Je ne donnera jamais un centime pour une voyance. En 1987, le Pr Henri Brock et le magicien Gérard Majax ont proposé 500 000 francs à toute personne qui pourrait prouver ses dons de voyance. La somme a été augmentée à 200 000 euros en 1999 et l’expérience a été interrompue en 2002. Incroyable, non ? Sur les 100 000 voyants officiellement enregistrés en France, PAS UN SEUL n’a su relever ce défi ! Ils vont évidemment me dire qu’ils ne font pas ça pour de l’argent, ni pour la renommée, mais pour aider les gens. Je peux leur opposer la réflexion inverse : un voyant qui aurait remporté ce prix aurait pu aider encore plus de personnes en détresse, mais non.
    Je n’empêche évidemment personne de consulter un voyant, alors qu’il suffit souvent de réfléchir et de prendre le problème à bras-le-corps. La voyance existe parce qu’il y a une clientèle qui a envie qu’on lui raconte des bobards. C’est aussi vieux que le monde…

  • Adeline

    Bonjour Rose-Anne, je suis très touchée de recevoir un commentaire de l’auteur du livre ! J’ai dis ce que je pensais vraiment. D’ailleurs j’aurai bien aimé avoir votre ressenti pour moi pourcertaines choses jusqu’à ce que j’arrive à la fin du livre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *