Comme baptiste Patrick Laurent
Littérature

Comme Baptiste de Patrick Laurent

Comme Baptiste, de Patrick Laurent, fait partie de la sélection rentrée littéraire 2013. Il est sorti le 22 août 2013.

J’ai choisi de tester ce livre de part le résumé qui annonçait un jeune informaticien venant d’apprendre, 2 ans après la mort prématurée de sa mère, que son père n’était pas son « vrai » père.

C’est un enfant IAD (Insémination Artificielle avec Donneur), son père non bio étant stérile.

On m’annonçait un récit fiévreux dans l’esprit de Baptiste, où déferleront la conscience, le réel, l’identité et la mort … et effectivement, dès le début, je suis catapultée dans l’esprit très confu de Baptiste.

Malheureusement, j’ai surtout retenu le début du résumé qui me paraissait sympa, j’ai omis la suite, c’est à dire l’esprit de Baptiste et le côté fiévreux du récit.

Et c’est là mon erreur, car toute la partie dans l’esprit de Baptiste (les 50 premières pages) sont très très difficile à lire. C’est indigeste.

La suite est un peu mieux et m’a redonnée envie de lire la suite.

Mais au milieu du livre on tombe cette fois dans l’esprit du père dépressif… pas de chance, encore quelques pages indigestes et qui ne m’apporte pas grand chose.

Et ensuite, on vague de la réalité à l’esprit de Baptiste jusqu’à la fin.

Au final, j’ai réussi à le lire jusqu’au bout, mais sans grande conviction. Parfois des passages m’intéressaient vraiment, d’autres pas du tout et étaient ennuyeux. Au final, je peux me mettre un petit peu à la place d’un enfant IAD, mais ce livre ne m’a pas convaincu.

Ma note: 5/10.

Certains liens dans cet article sont affiliés. Cela signifie que je touche une commission si tu achètes en cliquant sur ce lien, sans que le prix soit plus élevé pour toi. Un grand merci pour ton soutien !

En tant que Partenaire Amazon, je réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

  •  
  •  
  •  
  •  

Adeline

Salut ! Je suis Adeline, 43 ans, blogueuse depuis 2012. J'ai toujours eu une petite graine en moi qui voulait entreprendre. Et j'ai toujours su que quand j'aurais des enfants, je travaillerais à la maison. La vérité, c'est que ça n'a pas toujours été aussi simple que ça. Tu peux en savoir plus sur moi ici. Si tu as une question ou une remarque sur cet article, n'hésite pas à laisser un commentaire, je serai ravie d'échanger avec toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *