5 conseils pour gagner du temps en cuisine
Cuisine,  Epanouie et sereine,  Home,  Organisation

5 conseils pour gagner du temps en cuisine

Passer ton dimanche à cuisiner pour la semaine, passer une heure en cuisine tous les soirs, entendre encore la sempiternelle question « Qu’est-ce qu’on mange ? », tu n’en veux plus ? Cependant, il est hors de question de proposer des plats préparés tous les jours (ou presque) comme solution de facilité. Je te propose ici mes 5 astuces pour gagner du temps en cuisine.

J’ai deux enfants, et grignoter un truc vite fait le soir, ça n’est plus possible depuis longtemps. Il faut préparer de vrais repas chaque jour.

J’aime cuisiner, mais le temps me fait souvent défaut. Il faut jongler entre les devoirs, le bain et la préparation du repas, quand il n’y a pas un peu de repassage aussi.

Enfin, j’ai passé mon enfance à entendre ma mère (désolé maman) dire « qu’est ce que je vais faire à manger ? ». Et je crois bien que ça m’a traumatisé. Je me suis juré de tout faire pour ne pas dire cette phrase devant mes enfants.

De plus, depuis un an, je mange à la maison le midi. Et j’avoue que c’était pas mal la cantine pour mettre les pieds sous la table. Toutefois, c’est une bonne occasion pour manger sainement le midi, mais ça prend là encore du temps.

Comme je déteste perdre du temps, j’ai plusieurs conseils à te partager pour que tu puisses enfin gagner du temps en cuisine. Les voici.

Tu pourrais aussi être intéressée par un robot de cuisine pour gagner encore plus de temps en cuisine.

Un maximum de courses au Drive

retour de courses

Dès que les enfants sont arrivés, j’ai découvert les Drives qui faisaient petit à petit leurs apparitions, et je me demande comment on faisait avant.

Moi, c’était simple, on était encore qu’à deux, on avait tout notre samedi pour faire les courses et l’on ne se pressait pas ! Parfois, après un petit tour au centre commercial, ça nous arrivait de rentrer vers 16 h en étant partis à 11 h !

Mais quand le premier bébé est arrivé, ce n’est plus la même musique. Il y a des rythmes à respecter, et autant dire qu’on n’avait plus l’après-midi pour flâner dans les rayons. Pourtant la quantité de courses s’allongeaient avec les couches, les petits pots, le lait en poudre et autres bricoles.

Je bénis donc l’arrivée des Drives qui permettent de gagner du temps, et pas qu’en cuisine, d’ailleurs.

Avec une bonne organisation, le Drive c’est facile (ou presque)

À condition d’être bien organisée pour la gestion des menus, et ça ce n’était pas mon fort à l’époque, tu peux prendre une grande partie de tes courses au Drive. Je privilégie surtout le lourd, ce qui est encombrant et aussi ce que je trouve !

En effet, le problème du Drive, c’est qu’il manque toujours quelque chose. Soit tu le vois dès la commande, le rayon est vide et parfois pas de remplacement possible. Mais tu peux encore gérer un changement de menu. Soit tu le vois à la réception de commande qu’il manque un produit. Et là, je déteste ça.

C’est pour cela que je fais un maximum de courses au Drive, mais que je réserve encore tout de même un créneau au supermarché, pour l’autre partie. Les produits très frais, en général, je préfère les voir et vérifier la date de péremption moi-même. Et puis ça permet d’acheter ce qu’il n’y avait pas au Drive.

Tu es en train de te dire que ça implique deux passages au supermarché au lieu d’un ?

Il faut dire que l’on a de la chance, mon homme a un Drive sur son chemin pour rentrer du boulot. Ça ne lui prend pas beaucoup de temps supplémentaire finalement. Et moi j’y gagne beaucoup pour le reste des courses.

Tu fais déjà tes courses au Drive ? Tu arriverais à faire 100 % Drive ?

[top]

Un soir réservé aux restes pour gagner du temps en cuisine dans la semaine

gagner du temps en cuisine avec les restes

Avant, quand je planifiais mes menus pour la semaine, je remplissais chaque case du soir (les soirs où l’on était là) avec un plat. Normal, non ?

Sauf qu’il y a toujours des restes par-ci ou par-là. D’autant plus quand la famille s’agrandit. Difficile de prévoir les quantités exactes suivant l’appétit que chacun va avoir.

Alors, j’ai décidé de ne plus me prendre la tête. Et un soir est réservé… aux restes !

L’avantage, c’est que je gagne du temps en cuisine, puisque ce soir-là, je ne cuisine pas. Je peux donc vaquer à d’autres occupations. Finir tranquillement mon travail en cours, lire un magazine, être plus présente pour les enfants.

Ce soir-là, c’est le jeudi soir chez nous. Je pose dans la cuisine tous les bols avec les restes, recouverts de leur emballage alimentaire réutilisable. Et c’est un peu la fête, on prend son assiette, on se sert du plat qu’on a le plus apprécié dans la semaine. Attention, parfois il y a un peu de bagarre, mais jamais rien de méchant.

Bref, on adore. Et s’il n’y a vraiment plus de reste ou pas assez, j’ai toujours quelques conserves de légumes pour compléter, voire une boîte de préparation pour taboulé et des rillettes de thon. Des choses qui se conservent et qui sont parfaites pour les jeudis sans rien.

Tu pratiques déjà le soir des restes ou tu ne connais pas et tu es tentée d’essayer ?

Pour conserver les plats non finis, j’utilise les films alimentaires à la cire d’abeille Embal’VERT (Code Promo cumulable dans l’article).

[top]

Un soir où je ne cuisine pas du tout (bis)

fruits et lègumes

À côté du soir réservé aux « restes », j’ai toujours pratiqué le soir où je ne cuisine pas. N’ayons pas peur de le dire, oui, un soir par semaine, j’assume le plat acheté tout prêt et vraiment pas bon nutritionnellement.

En fait, ce soir-là, c’est le vendredi et c’est soirée pizza. Le temps libéré me permet de préparer les briochettes fait-maison du week-end. Un mal pour un bien donc.

Je fais de mon mieux pour assurer des repas à peu près sain et maison toute la semaine, il n’y a donc pas de mal à se faire plaisir une fois.

Alors si tu as besoin de te libérer une demi-heure le soir et de gagner du temps en cuisine pour faire quelque chose qui te tient à cœur, assume et fais-toi plaisir !

[top]

Plus jamais de « Qu’est-ce que je vais faire à manger »

planning semaine mémoniak

Enfant, j’ai trop entendu cette phrase, je l’entends encore, et je la déteste.

C’est pourquoi j’ai développé tout ce qu’il fallait pour ne pas rabâcher aux enfants et à mon homme ce que je vais bien pouvoir faire à manger.

Je te vois venir, je prends cette tâche entièrement pour moi et basta le partage ? Déjà le partage chez nous, c’est à moi la cuisine, à lui le ménage. Et puis, questions idées, j’ai déjà laissé faire et le résultat laisser à désirer. En gros, on mangerait des pâtes au saumon fumé tous les soirs. Et puis de toute façon, quand un membre de la famille a envie de quelque chose, je peux le noter pour un prochain repas.

Donc c’est à moi que revient la lourde tâche de prévoir tous les menus.

Comment je m’y prends ?

J’ai déjà essayé le « on verra ce qu’on trouve au supermarché ». Repas complètement déséquilibrés garantis.

Prévoir au jour le jour ? Pas rentable. Tu dois faire des courses tous les jours et tu n’as pas vraiment de vision sur la semaine.

Prévoir pour une semaine, un mois ? J’aimerais penser que certaines planifient les repas pour un mois entier. Le rêve. Tu n’as plus qu’à faire les courses au moment opportun et vive la libération du cerveau pendant un mois entier !

Mais cette pratique me semble un peu bancale. Comment prévoir une grève de cantine dans 3 semaines, une invitation imprévue, etc. ? Et puis, pour les courses de frais, tu as intérêt à être bien carrée, à planifier à quels moments faire les courses, à moins d’avoir un grand congélateur.

J’ai donc préféré la solution de planifier pour une semaine. C’est simple, un soir dans la semaine, avant de préparer le repas, à 18 h, je me pose avec mes carnets « On fait quoi pour le dîner ? » (oui j’en ai plein). Et je note dans mon agenda familial les plats choisis.

En même temps, je remplis la colonne « courses ». Après une rapide revue des placards, il ne reste plus qu’à passer commande au Drive. Je note ce qu’il reste à acheter sur une liste à part. Et voilà ! Ça me prend 30 à 45 minutes maximum et j’ai le cerveau libéré pendant une semaine. Et puis, s’il y a des imprévus, ça reste facilement gérable sur une semaine.

Si tu es en panne d’idées, tu trouveras quelques recettes sur le blog.

[top]

Cuisiner pour deux ou trois au lieu d’un pour gagner du temps en cuisine

cuisiner pour plusieurs jours pour gagner du temps en cuisine

Depuis que je mange le midi à la maison, j’essaye d’éviter les plats préparés.

Mais si je bosse à la maison, ce n’est pas pour passer mon temps en cuisine. Au début, j’alternais repas maison et repas préparés. J’ai aussi fait des plats vraiment tout simples, genre filet de poulet et pâtes nature et toutes les alternatives possibles.

Le problème, c’est que tu te lasses vite. Tu commences même limite à regretter la cantine…

Là encore, je sors mes carnets « On fait quoi pour le dîner ? » Ben oui, j’en ai tellement, que j’ai de quoi piocher pour le midi. Et je trouve même des plats plus adaptés pour le déjeuner que le dîner. L’avantage, c’est que ça me donne des idées qui sortent un peu de l’ordinaire trop classique et le temps de préparation est général court.

Cuisiner pour plusieurs jours

Ma deuxième astuce est de faire le plat pour trois. J’ai choisi trois, parce que niveau congélateur c’est la limite maximum pour y mettre mes plats. Il y a donc une part pour tout de suite et deux qui vont au congélateur. Avec un système d’alternance, je ne mange pas le même plat deux fois dans la même semaine. Et je peux faire un jour cuisiné, pour deux jours de plats qui sortent du congélateur. Top, non ?

Pour les deux jours restants, le mercredi, c’est le jour où je garde les enfants et le vendredi, le jour où je les récupère à midi pour manger ensemble. Et la boucle est bouclée.

Finalement, cumulé sur la semaine, la préparation de mes repas du midi ne me prend pas trop de temps et je mange super bien 🙂.

As-tu trouvé de bons conseils dans cet article ? En as-tu d’autres à partager pour gagner du temps en cuisine ?

Tu as aimé cet article ? Epingle-le dans Pinterest !

Tu peux aussi être intéressée par ce livre sur comment gérer son temps de Dorian Vallet.

Cet article contient des liens affiliés.

En tant que Partenaire Amazon, je réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.


.

Adeline

Salut ! Je suis Adeline, 42 ans, blogueuse Lifestyle depuis 2012 ! Maman active de deux enfants (6 et 9 ans), j’étais complètement débordée, à courir sans cesse partout, stressée par le boulot et les bouchons. En 2019 j’ai pris mon destin en main en changeant pour une vie pro qui me correspond mieux. Aujourd’hui je suis une femme active et épanouie ! Mets toi aussi de la sérénité dans ton quotidien grâce à mes conseils à travers mes avis honnêtes sur des produits utiles et pratiques. Je partage également mon expérience de mon changement de vie et mes lectures variées allant du polar au développement personnel. Si tu as une question ou une remarque sur cet article, n'hésite pas à laisser un commentaire, je serai ravie d'échanger avec toi !

4 Commentaires

      • Au panier de Lina

        Coucou. Comme toi, je fais mes courses au drive depuis des années maintenant. Je trouve que c’est un gain de temps et d’argent car on ne se laisse pas influencer sur des achats non prévus. Par contre je fais du 100% drive. Autrefois je faisais mes courses sur un drive mais j’avais toujours des manquants à l’arrivée et devait retourner en magasin. Depuis je suis passée sur un autre drive et il n’y a jamais de manquants à l’arrivée. Les manquants sont affichés avant la finalisation de ma commande ce qui me permet de changer de menu.
        Pour les restes, le midi nous ne sommes que 2 à manger car mon fils ne va pas à la cantine et bébé mange ses purées maison. Donc je garde généralement les Restes pour le midi. Et cela évite de cuisiner alors que c’est la course avec les trajets école.
        Le vendredi est également un jour où j’essaye de ne pas cuisiner, parce que la fatigue de la fin de semaine est bien présente généralement, et ça se termine souvent en pizza également.
        Pour les menus, je procède comme toi et les fais à la semaine. Je suis également seule à décider mais mes hommes sont souvent très contents de ce que j’ai choisi. Par contre, je trouve ça un peu long parce que je manque souvent d’idées et puis je regarde en même temps si tous les produits de ma recette sont sur le drive. Si ce n’est pas le cas, je dois changer de recette et ça me prend beaucoup de temps du coup. J’y passe bien 2h entre la recherche de menus et la commande sur le drive. Du coup, parfois je rechigne un peu à le faire, mais le fais quand même !
        Ton idée de préparer tes plats solos pour 3 jours et de les congeler est top. Je te la piquerai pour ma reprise du travail car habituellement je me gardais les restes de la veille au soir, mais parfois selon ce que tu cuisines ce n’est pas possible, comme une omelette ou des crêpes… Donc je tâcherai de repenser à cette astuce. Gros bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *